Publiés récement...


     

jeudi 2 mars 2017

Chronique : Une place pour l’espoir de Virginie Coëdelo


Une place pour l’espoir

Virginie Coëdelo


Editions : Librinova
Date de parution : 7 Novembre 2016 
Genre : Contemporain, Romance 
Prix : 2.99€ (numérique)


4ème de couverture : 


«Claire et Julien Delorme ont tout pour être heureux. Mariés, deux enfants, ils sont propriétaires d'un café-restaurant dans le sud de la France, L'Espoir.
Mais derrière ce bonheur se cache le drame de Claire, avec lequel elle a appris à vivre, qu'elle est parvenue à surmonter tant bien que mal : son premier mari est mort dans l'explosion d'une bombe. ​

Des années plus tard, l'enquête sur cette explosion, demeurée non élucidée, se rouvre, grâce à un témoin, et Claire va devoir se replonger dans un cauchemar qu'elle pensait définitivement derrière elle. »




     Lorsque Mathieu et l’équipe de Librinova m’ont proposé de découvrir ce livre, le résumé m’a immédiatement plu. Je me doutais qu’avec un tel sujet abordé, ma lecture ne serait pas toute joyeuse. Mais le communiqué de presse était très tentant et j’ai eu très envie de découvrir cette histoire. Grand bien m’en a pris, j’ai fait une très belle découverte et j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce court roman.


     L’auteur commence fort en entrant directement dans le vif du sujet. Dès le premier chapitre, nous sommes dans la peau de celui qui va chambouler la vie de Claire. Grace à ce choix judicieux, nous sommes immédiatement pris dans l’histoire. De plus, les phrases courtes et saccadées donnent le ton et du rythme. Le récit est vif, percutant, et déjà, les premières questions viennent nous titiller quant à la suite.

     Nous faisons ensuite connaissance avec Claire et son mari Julien. Claire est une jeune femme douce et forte à la fois. Une femme qui a su se reconstruire après un drame, une tragédie qu’on ne souhaite à personne. Un être que l’on aimerait avoir comme amie, car malgré l’horreur qu’elle a traversée, elle a su rester douce et aimante. Julien a su lui apporter une stabilité, un soutien, une aide au moment propice. Ils ont tout quitté pour refaire leur vie dans le sud et mener une vie paisible avec leurs enfants. Et puis il y a Serge, l’inspecteur de police en charge d’une enquête trop longtemps restée non élucidée. Tous ces personnages ont un destin étroitement lié et Virginie Coëdelo nous en conte les méandres avec adresse. J’ai beaucoup aimé tous les personnages, mais j’ai eu un attachement particulier pour l’inspecteur. Dès le départ, je l’ai trouvé très intéressant.

" Ne pas réfléchir. Agir. Ne pas contrôler ses gestes, ses membres. Oublier les conséquences. Rester dans l'instant. Laisser les bras, les mains, les doigts maîtriser la matière. Les clous, les vis, le métal, l'explosif, les mèches.
Assembler le tout pour rencontrer l'horreur. "

     Dès les premières lignes, la plume de l’auteur nous explose au visage tant elle est belle et pure. Ses descriptions sont pleines de douceur et son histoire émouvante. Mêlant présent et passé au fil des chapitres, l’auteur tisse l’histoire de Claire et Julien avec brio. Avec cette construction alternée, l’auteur maintient le suspense tout en donnant un bon rythme au récit. Et même si j’ai senti arriver une révélation, je la redoutais en même temps. J’ai été déçue, non pas de l’avoir vu venir, mais d’avoir eu raison !
Quand arrive le dénouement, une douce chaleur vous envahi le cœur. Il vous laisse sa petite empreinte, un sentiment de plénitude, et une seule envie : crier au monde de garder au fond de lui "une place pour l’espoir " !

     Une nouvelle fois, je remercie de tout cœur Mathieu et Librinova pour cette très belle découverte. Je lirai avec grand plaisir les autres romans de Virginie Coëdelo car j’ai découvert une auteure bourrée de talent.

     J’ai eu un gros coup de cœur tant pour la plume que pour l’histoire. Je vais de nouveau me répéter, mais dire que de telles petites pépites doivent avoir recours à l’autoédition pour se faire connaitre, c’est tellement dommage. Ce livre est si poignant, presque poétique, qu’il mériterait de se retrouver dans toutes les bonnes librairies.

Ma note : 9.5/10



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire