div style="text-align: center;">
Publiés récement...


    

lundi 27 février 2017

Chronique : Kurt de Laurent-David Samama


Kurt 

Laurent-David Samama

Editions : Plon
Date de parution : 19 Janvier 2017
Genre : Roman
Prix : 15.90€ (papier)
                11.90€ (numérique)


4ème de couverture : 


« Et si Kurt Cobain s'était confié à son caméscope juste avant sa mort ?
1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
Dans ces années 90 ou la vidéo et la télé font les stars, Cobain, qui a compris la puissance de l'image et se rêve en artiste complet, décide de confier sa détresse et sa solitude à un caméscope.
De son mépris pour la chaîne eMptyTV à sa fascination pour l'immaculé, de sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l'innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind qui propulse Cobain et ses acolytes loin de la misère, de son addiction à l'héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout.
Moments de mélancolie profonde, flambées proches du délire, incursions apaisées dans ses moments les plus tendres... L'icône grunge se découvre sous un jour inédit. »





     J’ai reçu ce roman grâce à la dernière opération Masse critique de Babélio. Je remercie l’équipe de m’avoir sélectionnée, ainsi que les éditions Plon pour leur confiance. Cela faisait plusieurs semaines que ce titre m’interpelait. J’ai été ravie de l’avoir entre les mains. Pour moi, ils auraient pu choisir une plus belle photo de Kurt Cobain pour la couverture. Elle illustre cependant parfaitement le contenu de ce roman.

vendredi 17 février 2017

Chronique : One - Tome 1 - Même pas peur de Jacinthe Nitouche


One - Tome 1 - Même pas peur

Jacinthe Nitouche



Editions : Black Moon Romance
Date de parution : 6 janvier 2017
Genre : Romance
Prix : 10.99€
(disponible uniquement en version numérique)


4ème de couverture : 


"On se retrouvera. C’est une évidence. Sacha et Charlie croyaient à ces derniers mots échangés juste avant que Charlie déménage. Voisins et meilleurs amis, ils se doivent leurs plus beaux souvenirs et une complicité sans faille qui a rythmé leur enfance et leur adolescence. Sans que rien ne vienne faire de l’ombre à leur rôle de frère et sœur protecteurs, à la relation fusionnelle qui les lie et que personne ne semble comprendre. Alors, quand Charlie cesse de donner des nouvelles du jour au lendemain, la tristesse de son départ fait place chez Sacha à l’interrogation, puis à la colère. Quand elle revient au bout de deux ans sans prévenir, les deux amis de toujours sont réduits à deux étrangers. À l’aube de leur entrée dans la vie adulte, Sacha pensait avoir réussi à oublier celle qui l’a hanté pendant tout ce temps. Mais il s’est menti : il n’a rien oublié, ni le manque ni l’absence. Ni rien de tout ce qui fait que leur relation ne peut s’arrêter ainsi… "






     Une nouvelle fois, je remercie Net Galley et les éditions Black Moon Romance pour l’envoi de ce roman. J’ai directement été attirée par le titre, « One », en référence à ma chanson préférée du meilleur groupe au monde : U2 ! Le résumé m’a ensuite énormément tenté. Il m’a d’ailleurs fait penser à celui de « Mille baisers pour un garçon » que j’ai chroniqué il n’y a pas longtemps. Me doutant pertinemment que l’histoire serait complétement différente, je me suis plongée dedans sans pourvoir m’en détacher avant de l’avoir terminé.

mercredi 15 février 2017

Chronique : Timide de Sarah Morant


Timide 

Sarah Morant



Editions : Hachette Romans
Date de parution : 9 Novembre 2016
Genre : Romance
Prix : 17.00€ (papier)
                 11.99€ (numérique)


4ème de couverture : 


" Discrète, discrète, discrète... Parce que c'est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l'affronter en face. Réservée, réservée, réservée... Parce qu'elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c'était passé. Aimée, aimée, aimée Parce qu'il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles... Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu'une personne prenne la peine de le découvrir. "





     J’ai reçu ce livre grâce à Net Galley et je remercie vivement les éditions Hachette de me l’avoir envoyé. J’ai donc lu ce roman en e-book, mais une chose est sûre, sa version papier finira tôt ou tard dans ma bibliothèque. Car s’il ne passe qu’à deux doigts du coup de cœur, Timide reste un roman très touchant que je relirai avec plaisir. En plus, j’aime beaucoup la couverture avec cette chevelure rousse et ces beaux yeux vairons !!  

      Je ne sais pas trop comment vous parler de ce livre sans trop en dévoiler. J’ai aimé découvrir cette histoire en ayant juste lu le résumé. M’y plonger et me laisser surprendre par cette lecture sans vraiment savoir à quoi m’attendre au départ… Je sens que ma chronique va partir dans tous les sens ! Mais j’espère arriver à vous donner envie de lire « Timide », car il en vaut vraiment la peine.

vendredi 10 février 2017

Chronique : Leo's chance


Leo's chance

Mia Sheridan



Editions : Hugo Roman
Date de parution : 13 Octobre 2016
Genre : Romance
Prix : 17.00€ (papier)
              9.99€ (numérique)


4ème de couverture : 



"Chaque histoire a deux versants. Dans le premier tome de la série, Evie a raconté sa version, cette fois c'est au tour de Léo.
Leo a cherché Evie et a fini par la retrouver. Mais elle ne l'a pas reconnu. Surpris, et ne sachant pas comment justifier ses années de silence, il se fait passer pour un autre, un certain Jake Madsen. Il fait croire à Evie que Leo est mort dans un accident de voiture et qu'il lui avait fait promettre de veiller sur elle. Ils passent beaucoup de temps ensemble et nouent des liens très forts !
Parallèlement, Leo raconte sa version de l'histoire depuis le moment où il a rencontré Evie à l'orphelinat jusqu'à leurs retrouvailles. Pour essayer de chasser ses vieux démons et de comprendre le sens de son comportement, il entame une thérapie.
Mais son but ultime est de reconquérir d'Evie. Pourra-t-il se faire pardonner des années d'absence et des mois de mensonges ? "






     Il y a quelques semaines je vous parlais de « Leo ». Malgré tous ces petits défauts (voir mon avis), j’avais beaucoup apprécié ma lecture. Il me tardait de lire ce tome compagnon. Je n’ai même pas pris le temps d’en lire le résumé. Tout ce que je savais, c’est que c’était le point de vue de Leo. Mais lire ce tome était une nécessité ! C’est donc naturellement une de mes premières acquisitions faite sur ma toute première liseuse apportée par le Père NoëlJ.

     Après ma dernière lecture avec laquelle je restais sur un ressenti mitigé, il me fallait une histoire qui saurait me transporter et me toucher. « Leo’s chance » a rempli sa tâche : c’est mon deuxième coup de cœur en ce début d’année ! 

mercredi 8 février 2017

Chronique : Harry Potter et l’Enfant Maudit de Jack Thorne, John Tiffany et J.K. Rowling


Harry Potter et l’Enfant Maudit

Jack Thorne, John Tiffany et J.K. Rowling



Editions : Gallimard
Date de parution : 14 Octobre 2016
Genre : Théâtre  Fantastique
Prix : 21.00€


4ème de couverture : 



"Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus."






     Après en avoir tant entendu parler, j’avais très envie de me faire mon propre avis sur le fameux « 8ème tome » d’Harry Potter. Alors oui je sais ce n’est pas vraiment un 8ème tome, mais beaucoup se plaisaient à le nommer ainsi. Mon petit koala Momoko de Mo Comme Mordue (lien du blog), a eu la très brillante idée de me l’offrir et j’ai pu enfin découvrir cette pièce de théâtre.   

     Avant tout, je tiens à préciser que je n’ai peut-être pas la même relation avec la série des Harry Potter que certains. Je n’ai pas eu la chance de grandir avec. Lorsque le premier tome est sorti, j’étais en train de passer mon bac… Et à l’époque, je ne lisais pas autant qu’aujourd’hui. C’est pour ça que j’ai connu Harry Potter au cinéma avant de le redécouvrir sous la plume de J.K. Rowling. 

dimanche 5 février 2017

Chronique : Pour un jour avec toi de Gayle Forman


Pour un jour avec toi

Gayle Forman


 Editions : Pocket
Date de parution : 5 Juin 2014
Genre : Romance, Jeunesse
Prix : 7.00€


4ème de couverture : 



"Elle est américaine et bien rangée et lui, hollandais et fantasque. Leurs chemins se croisent en Angleterre, lors de la représentation d'une pièce de Shakespeare. Une étincelle se produit et, sur une impulsion, il l'emmène à Paris, pour une journée et une nuit inoubliables. 
Elle, c'est Allyson, mais le temps de ces quelques instants volés, il l'a rebaptisée " Loulou ". Lui, c'est Willem, un acteur, libre et sans attache. Au matin, il s'est volatilisé. Mais le premier amour ne s'éteint pas en un jour..."






     Cela fait un moment que j’entends parler de Gayle Forman et de ses romans. Ne l’ayant encore jamais lu, je ne savais pas trop par quel livre la découvrir. Finalement, le synopsis de « Pour un jour avec toi » m’a convaincu et il a rejoint ma PAL. Acheté en mai, il était grand temps de l’en faire sortir. Je ne suis pas déçue, même si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai beaucoup aimé ma lecture.

     Le roman est découpé en deux parties. La première commence un jour d’août. Allyson Healey profite d’un voyage en Europe offert par ses parents avant l'université. Le voyage devrait l’enchanter, elle fait halte dans plusieurs grandes villes européennes avec sa meilleure amie Mélanie. Mais plus les jours passent et plus l’ennuie se fait sentir. Jusque-là très sage, Allyson se laisse convaincre par Mélanie d’échapper à la surveillance de leur guide. Ce soir-là, elles préfèrent assister à la représentation d’une pièce par des artistes de rue plutôt qu’à la tragédie prévue.