Publiés récement...


     

vendredi 24 mars 2017

Chronique : Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge de Sophie Jomain



Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge

Sophie Jomain


Editions : Rebelle
Date de parution : 24 mars 2017
Genre : Fantastique
Prix : 16€ (version papier)
              4.99€(version numérique)


4ème de couverture : 


« Je n’ai jamais été une grenouille de bénitier, mais je me souviens très bien des grandes lignes de la religion qui affirment que Dieu est omnipotent, omniscient, omniprésent et… immense. Sauf qu’à en croire l’individu petit, chauve et rabougri qui se tient devant moi, il doit y avoir erreur sur la marchandise.
Dans le cas contraire, si ce type est bel et bien le Tout-Puissant comme il le prétend, il va apprendre de quel bois je me chauffe.

Même affronter l’enfer ne me fait pas peur. On n’avait qu’à pas m’enlever l’homme que j’aime. »





     Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’ai été heureuse de pouvoir me procurer cet ultime tome en avant-première. Quand je me suis rendu au salon du livre d’Abbeville, j’en trépignais d’impatience ! Vous imaginez bien que je n’ai pas attendu pour me replonger une dernière fois dans les aventures de Felicity Atcock. J’ai toutefois pris mon temps pour en savourer chaque instant. Car si j’étais impatiente de connaître le fin mot de l’histoire, je n’étais absolument pas pressée de quitter cet univers fantastique !



     Il m’est très difficile d’écrire cette chronique. Non seulement, il s’agit du dernier tome d’une série, et le risque de spoiler est d’autant plus présent. Mais c’est aussi un tel coup de cœur pour moi que j’ai peur de ne savoir trouver les mots. Cette fois, je m’y risque, mais ça sera un avis garanti 100 % SANS SPOILER.

     Depuis le début, j’ai adoré Felicity. Son tempérament, sa force de caractère et sa répartie. Et avec ce dernier tome, elle ne déroge pas à la règle. Felicity est un peu comme ma sœur spirituelle (mis à part peut-être son côté bonne poire ^^). Alors, quand nous la retrouvons anéantie et à juste titre en colère, je n’avais qu’une envie : être à ses côtés pour l’accompagner. Mais c’était sans compter sur sa détermination et sa hargne !! Et quand elle doit passer à l’action, elle ravale toutes ses craintes et avance coûte que coûte (ne suivrait-elle pas le conseil de quelqu’un ??).

     J’ai adoré chaque moment de ce tome. On y retrouve toutes les créatures croisées lors des précédents livres. Même si pour certaines ce n’est qu’un rappel. Anges, vampires, lycans, démons, et même Satan en personne s’en donnent à cœur joie (ou pas). Nous y retrouvons même un certain Orcus et ses amis (pour mon plus grand plaisir !!). Mais le concernant, vous devez lire le crossover "Les anges ont la mort aux trousses" pour savoir qui il est !

"- Mais avant de vous conduire à la personne que vous cherchez, permettez-moi de me présenter.
Roulement de tambour.
- Vous m'aurez sans doute reconnu. Jack l’Éventreur, pour vous servir.
J'ai bien cru que j'allais devenir chauve d'un seul coup. Pubis compris.
Il ne manquait plus que ça !"

     Ce tome est un pur délice. Non seulement Sophie Jomain nous délecte de sa merveilleuse plume, mais elle arrive encore une fois à jouer avec nos émotions. J’ai ri, angoissé, pleuré, été estomaquée et enragée… je suis passée par toutes les couleurs me laissant surprendre par chaque rebondissement. 

     Je doute que l’épilogue satisfasse tout le monde parce qu’il reste ouvert. Mais, moi, il me convient et je n’en attendais pas moins de l’auteur.

     C’est le cœur lourd mais comblée que j’ai refermé mon livre. Felicity, Terrence, Stan, Daphné et bien d’autres vont me manquer ! Mais j’ai eu un tel coup de foudre pour cette série, que je la relirai sans l’ombre d’un doute !

     Maintenant, il ne me reste plus qu’à patienter 6 petits mois. Pourquoi ?? Pour avoir mon petit lot de consolation, pardi !! Parce que : 
  • Dieu sait que chaque écrit de Sophie Jomain est la promesse d’un bon moment de lecture.
  • l’intégralité de Felicity Atcock est un immense coup de cœur (vous allez finir par le savoir, hein !).
  • Et, enfin, quand vous apprenez qu’un chapitre bonus fera son apparition dans l’édition France Loisirs, forcément, vous voulez le lire… D‘autant plus quand vous savez que Maxime Gillio y a mis son grain de sel !! 


     Pour finir cette chronique, je voudrais adresser ces quelques mots à l’auteur. Merci, Sophie !! Je sais que l’écriture de ce dernier tome t’a été difficile, mais tu l’as fait avec brio ! Je te remercie aussi pour cette série, elle est magique !! Et son épilogue est énorme !! Pour tous ces merveilleux moments passés en ta compagnie (dans tes livres ou IRL en salon) Et Longue vie à la saucisse (de Morteau, héhé, tant qu’à faire ^^).

#TeamStanForever !!

Ma note : 10/10 ❤


Le questionnaire de Proust et portrait de chinois de Sophie Jomain : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire