Publiés récement...


     

lundi 13 mars 2017

Chronique : Another story of bad boys de Mathilde Aloha


Another story of bad boys

Mathilde Aloha

 Editions : Hachette (Bloom)
Date de parution : 25 Janvier 2017
Genre : Romance 
Prix : 18€ (papier)
               12.99€ (numérique)


4ème de couverture : 


« Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles pour étudier le journalisme, sa vie allait autant changer.
L’absence de sa meilleure amie Rosie, plongée dans un coma dont elle ne se réveillera peut-être jamais, la faisait bien trop souffrir. Accablée par le chagrin et une forte culpabilité, elle avait décidé de prendre des distances avec son passé. Mais c’était sans compter sur le retour du dangereux Jace…
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d'ici quelques années son diplôme, puis parcourir le monde. Mais sa rencontre avec ses nouveaux colocataires, Evan et Cameron, vient bouleverser ses plans. Si le premier est le frère protecteur qu’elle n’a jamais eu, le second, non seulement méfiant et froid, se montre particulièrement infect à son égard.
Lorsqu’elle découvre que ces deux-là, pourtant amis, rentrent régulièrement couverts de bleus et de blessures, elle s’interroge : jalousies masculines ? Sombre histoire de bad boys ? Que faire alors que la jeune femme se sent irrémédiablement attirée par l’un des deux, elle qui s’était pourtant jurée de faire passer son cœur bien après ses études ? Entre l’amour interdit qu’elle ressent et son passé qui la rattrape, Liliana en aura-t-elle jamais fini avec les drames de la vie ? » 





     J’ai pu faire cette lecture grâce à la plateforme Net Galley que je remercie, ainsi qu’à Hachette Romans qui a accepté de me l’envoyer. Pour tout vous dire, c’est le titre qui m’a attiré en premier lieu. Ensuite j’ai lu le résumé, il semblait très prometteur. Autant vous dire que je ne l’ai pas laissé traîner dans ma liseuse.




     Nous rencontrons Liliana qui s’apprête à faire sa rentrée universitaire à l’autre bout du pays. Elle a décidé de quitter Miami et ses soucis pour poursuivre ses études de journalisme à Los Angeles. À cause d’un malencontreux quiproquo lors de son inscription, la colocation pour laquelle elle avait opté s’avère ne pas être celle qu’elle attendait. Même si elle a obtenu un appartement étudiant en colocation, elle ne s’imaginait pas le partager avec des garçons. Et si tout semble bien se passer avec l’un, les choses se compliquent avec l’autre. 

"Sans attendre, je passe mes doigts sous son menton et relève sa tête. Elle pleure et ça me retourne de la voir dans cet état, si fragile. Je n’arrive plus à détacher mes yeux des siens et je passe mes pouces sous ses yeux pour essuyer les larmes qui en coulent. Elle sourit faiblement pour me remercier mais je sens que son cœur est sur le point d’imploser."

     J’ai beaucoup aimé une grande partie de ce tome qui compte 600 pages. Nous faisons connaissance avec les personnages. Nous avons droit à quelques flash-back qui nous révèlent petit à petit ce que Liliana a fui en quittant Miami. Sa passion pour le journalisme est assez bien exploitée, même si c’est parfois de manière maladroite. J’ai bien accroché avec notre protagoniste dont j’adore ce prénom (il n’est pas commun et j’adore sa sonorité). Elle est volontaire, déterminée et malgré quelques complexes communs à toutes les filles, elle est assez sûre d’elle. Evan et Cameron, ses colocataires, ont des caractères très différents, mais ils se complètent et on prend plaisir à les suivre
.
     J’ai dévoré ce premier tome. Malheureusement, je reste mitigé sur cette lecture. J’ai été dérangée par trop de redondance... on tourne en rond et on n’avance pas. Trop de questions sur l’intrigue restent sans réponse. Elle était pourtant pleine de promesse. J’aurais aimé en apprendre plus, que les choses évoluent davantage dans ce tome. Comme je le disais le roman compte 600 pages, le tronquer de quelques passages répétitifs n’aurait en rien changé l’histoire. Ça m’a trop fait penser à After et aux déboires d’une certaine Tessa avec son Hardin… c’était inutile d’en faire autant. D’autres pistes lancées dès le résumé, auraient pu être mieux exploitées. De plus, Liliana perd sa fièvre de journaliste, la tête embrumée par les sentiments qu’elle ressent. C’est vraiment dommage. On se retrouve avec une midinette qui agit impulsivement alors qu’elle devrait analyser les évènements avant de faire des conclusions hâtives. Quant à la fin qui se voudrait être un super cliffhanger, ça a fait un flop… Mais je crois que ce ressenti est dû à l’irritation précédemment expliquée.

     Malgré ces défauts, on se laisse emporter dans l’histoire. Les sentiments qui lient nos 2 principaux héros sont forts et on veut connaitre la suite. L’auteur a une plume fluide malgré son jeune âge. Elle fait preuve d’imagination et réussit parfaitement à nous transmettre les émotions vécues par Liliana et Cameron.

     J’espère obtenir dans le prochain opus les réponses aux questions mises de côté dans ce tome. En effet, l’auteur a quand même réussi à attiser ma curiosité pour me donner envie de lire la suite !

Ma note : 7.5/10


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire