Publiés récement...


     

mardi 10 janvier 2017

Chronique : Did I Mention I Miss You ? de Estelle Maskame


Did I Mention I Love You ? tome 3 : 

Did I Mention I Miss You ? 

Estelle Maskame

Editions : PKJ
Date de parution : 3 Novembre 2016
Genre : Romance
Prix : 16.90€


4ème de couverture : 




« RIEN NE POURRA LES SÉPARER…
Quand Eden rentre à Santa Monica pour l’été, tout le monde la regarde de travers. Son père et Jamie lui en veulent terriblement d’avoir semé la zizanie dans la famille.
 Et lorsque Tyler débarque sans prévenir, plus rien ne va. Malgré leur rupture et le départ précipité de Tyler l’année passée, ont-ils vraiment tous les deux tourné la page comme ils le prétendent ?»






Attention, RISQUE DE SPOILERS !! Ce tome et le dernier de la série, si vous n’avez pas encore lu le tome 2, je vous invite à vous diriger vers ma chronique de celui-ci, DIMINY


     Comme pour le précédent tome, « Did I Mention I Need You », il me tardait de lire DIMIMY ! À peine sorti, et je me suis ruée dessus. Autant vous dire qu’il n’a pas fait long feu dans ma PAL. J’avais tant envie de savoir comment aller se finir l’histoire d’Eden et Tyler. Dévoré en quelques heures, je peux déjà dire que pour moi, ce tome est le meilleur de la trilogie.


     Nous retrouvons Eden un an après la fin du tome 2. Elle revient chez elle à Santa Monica pour les vacances d’été. Mais, depuis l’esclandre dû à la révélation du couple qu’elle formait avec Tyler, tout est différent. La famille a complètement éclatée, son père et son demi-frère Jamie ne lui parlent plus ou alors la méprisent. En véritable paria, elle doit affronter seule le regard et les ragots des gens qui avant ne la connaissaient même pas. Eden a donc beaucoup de mal à digérer l’absence de Tyler. Il a dit qu’il reviendrait, mais les jours passent et toujours aucune nouvelle. Au fil du temps sa douleur s’est transformée en colère. Aussi quand Tyler revient, Eden n’est pas prête à lui pardonner.

     Comme je le dis plus haut, ce tome est celui que j’ai préféré. De par les thèmes abordés et l’évolution des personnages, j’en ai oublié les défauts qui me gênaient un peu dans les précédents opus. Ici, Tyler est devenu un homme réfléchi, calme et altruiste, prêt à tout pour reconquérir le cœur de celle qu’il aime. Il a su faire un travail sur lui-même, réfléchir à son avenir et à la manière dont il voulait construire sa vie. Il a encore grandi et mûrit. Il est le personnage qui fait la plus belle progression dans la série. Il finit même par avoir une très bonne influence sur Eden qui arrête enfin de faire ses petites crises d’enfant pourrie-gâtée. Je peux comprendre sa colère vis-à-vis de Tyler et aussi comment elle arrive à lui pardonner et se rapproche de nouveau de lui, mais au début du roman, j’ai trouvé certaines de ses réactions un peu exagérées et vraiment immatures. Notamment quand elle apprend où Tyler était…

" - Est-ce que Tyler Bruce serait en train de me demander de sortir avec lui.
Il ne peut réprimer son sourire, plus large que jamais, débordant de bonheur.
     - On dirait bien, dit-il. "                                                                  .                .


     J’ai adoré découvrir avec Eden ce que Tyler a fait pendant son année d’absence. Le projet qu’il a entrepris est beau et en parfaite cohésion avec son parcours. J’ai été agréablement surprise par le chemin qu’il a parcouru, les démarches qu’il a entrepris et le pardon qu’il a su accorder à la personne qui l’avait le plus blessé. J’ai beaucoup aimé retrouver Emily, qui été déjà un personnage auquel je m’étais attachée dans le tome précédent. Elle aurait mérité d’être plus exploitée, plus approfondie. Et même si les tensions entre Tyler, Eden et son père s’estompent un peu trop rapidement, je suis contente de la façon dont ce tome clôt la série.

     Avec cette trilogie, Estelle Maskame nous propose un vrai page-turner que je suis contente d’avoir lu malgré ses petits défauts. Je lirai de nouveau avec plaisir cette auteure à la plume simple mais addictive.


Ma note : 8/10 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire