Publiés récement...


     

mardi 8 novembre 2016

Chronique : Pink Floyd de Nick Mason


Pink Floyd

Nick Mason


Edition : Chêne E/P/A
Date de parution : 28 septembre 2016
Genre : Témoignage, autobiographie
Prix : 17.00€ (Partenariat)


4ème de couverture : 



« Pendant quarante ans, Pink Floyd a dominé le monde du rock par la créativité et la richesse de ses albums. Seul membre du groupe à avoir suivi toute l’aventure, Nick Mason livre une histoire riche de souvenirs intimes, agrémentée de témoignages d’autres acteurs qui ont vécu cette fabuleuse épopée. De la naissance du groupe dans les années 1960, à la mise au point du célèbre « son Pink Floyd », en passant par les pressions et les conflits internes, Nick Mason offre un récit unique sur l’histoire du mythique groupe de rock. »







    Quand j’ai vu que ce témoignage écrit par le batteur du groupe était proposé par Masse critique, je n’ai pas pu résister. Je remercie Babélio et les Éditions Chênes pour leur confiance et l’envoi de ce livre.


   J’ai voulu le recevoir parce que j’aime beaucoup la musique des Pink Floyd depuis mon adolescence. En débutant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre en fond sonore leurs meilleurs sons. Ceux bien particuliers reconnaissables entre tous. Tout le monde connaît « The Wall » ou « Money », moi, c’est « Echoes » ou leur Live à Pompeï… Enfin cela étant dit, je ne m’étais jamais vraiment penchée sur l’histoire du groupe. Alors c’est au rythme de ma playlist que je me suis laissée emporter par le son et les mots. Et qui de mieux que l’un des fondateurs du groupe pour nous livrer son témoignage en tant que batteur.  


    Le premier chapitre raconte comment les membres du groupe se sont rencontrés. Trois d’entre eux, Roger Waters, Richard Wright et Nick Mason étaient étudiants en première année d’architecture à l’École Polytechnique de Regent Street (aujourd’hui connu comme étant la prestigieuse Univertisty of Westminster). Nous sommes dans le milieu des années 60 et Nick Mason se souvient des premiers essais du groupe avec d’autres issus également de l'institution. À cette époque, le groupe ressemblait plus à un grand orchestre et s’appelait les « Sigma 6 ». Il nous raconte comment Syd Barrett a intégré à son tour la bande. Changeant de nom au rythme des départs, ils s’appelèrent Les « Architectural Abdabs », « Leonard’s Lodger » ou encore les « Tea Set » jusqu’à ce qu’ils croisent la route d’un autre groupe qui portait également ce nom. Sur une totale improvisation de Syd Barrett, « The Pink Floyd Sound » naissait, laissant rapidement place à juste « PINK FLOYD ».

    Ce premier chapitre fut un peu compliqué à lire, car Nick Mason utilise un vocabulaire musical assez pointu pour les novices comme moi. Finalement, l’humour typiquement British de l’auteur l’a emporté et je me suis accrochée pour continuer.

    Tout au long du livre, Nick Mason retrace les premiers concerts, les premiers albums, les premières tournées, leurs échecs et leurs succès. Mais il aborde aussi le remplacement de Syd Barrett, le premier vrai compositeur/interprète du groupe, par David Glimour au clavier. L’importance qu’a ensuite prit Roger Waters dans la composition des morceaux ainsi que dans le groupe.

    Au fil des pages et des souvenirs, nous croisons d’autres Grands de la musique, tels que les Beatles, les Rolling Stones, Jimi Hendrix, Bob Dylan ou encore Janis Joplin. On y croise même un certain Douglas Adams, connu pour son génial « Guide du voyageur galactique ».

"Au bout de deux semaines, nous avions enregistré un ensemble considérable de riffs, d’airs et de « gribouillis » musicaux. Certains étaient assez homogènes, d’autres ressemblaient à d’anciens morceaux, d’autres encore étaient des « copies » subliminales de morceaux connus."

    Loin d'être nostalgique ou arrogant, Nick Mason est modeste et réaliste. Les lecteurs vivent grâce à lui, les moments marquants dans la vie de Pink Floyd. Ainsi, j’ai aimé savoir comment ils en sont venus à filmer cet indescriptible et monumental « LIVE à Pompéi ». Il y explique aussi l’incroyable et phénoménal succès de "Dark Side Of The Moon" et revient sur la rupture avec Roger Waters ainsi que leur dernière réunification le temps du concert « Live 8 » en 2005.

    J’ai beaucoup aimé l’approche faite par Nick Mason. Un peu comme si le lecteur suivait au quotidien la vie et la dynamique de leur bande. Pink Floyd de Nick Mason est un livre très intéressant pour tous les fans de ce mythique et fantastique groupe, et/ou pour tous ceux qui veulent connaitre leur histoire de l’intérieur.

Ma note : 7,5/10




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire