Publiés récement...


     

samedi 26 novembre 2016

Chronique : Leo de Mia Sheridan

Leo

Mia Sheridan

Editions : Hugo Roman
Date de parution : 3 Septembre 2016
Genre : Romance
Prix : 17€


4ème de couverture : 



« Evie et Léo se sont rencontrés à l'orphelinat où ils se sont liés d'une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s'est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu'ils auraient dix-huit ans et qu'ils sortiraient de leur foyer d'accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.
Mais, contre toute attente, Léo est adopté alors qu'il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l'appeler dès qu'il est installé et surtout de revenir la chercher dès sa majorité. Elle n'aura plus jamais de nouvelles... Huit ans plus tard, Evie a construit sa vie. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu'à ce qu'un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu'il est là de la part de Léo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s'il cache un secret au sujet de la disparition de Léo.
Saura-t-elle faire la part des choses ? »






     Je ne suis pas passée loin du coup de cœur avec Archer’s voice. J’avais adoré cette superbe histoire dont vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog. J’étais donc impatiente de retrouver la plume de l’auteur. C’est pourquoi j’ai acheté « Léo ». Avant de vous livrer mes impressions de lecture, juste un petit mot pour la couverture des Éditions Hugo Roman qui cette fois n’est pas trop mal. Je la trouve pleine de douceur, à l’image de l’héroïne.

     Juste avant de commencer cette lecture, j’ai appris que ce roman est en fait le premier de Mia Sheridan. Et c’est en tant que tel qu’il faut découvrir « Léo ». Ainsi, pas de mauvaise surprise.

      L’histoire commence dans le passé. Quand Evie et Leo se sont rencontrés à l’âge de 10 ans dans un foyer d’accueil. Tous deux ayant eu une enfance difficile, ils deviennent rapidement amis. Léo se fait le protecteur d’Evie, mais très vite des sentiments plus forts les unissent. Ils prévoient de partir ensemble à leur majorité. Pourtant, Leo se fait adopter et sa nouvelle famille déménage à l’autre bout du pays. Avant de quitter Evie, Leo lui promet de revenir la chercher pour son 18ème anniversaire. Elle assure à Léo qu’elle l’attendra. Mais elle ne le reverra pas…



" - Pourquoi tu me regardes comme ça ?
J'ai les joues en feu. J'ai honte qu'il est assisté à cet échange. Pendant un moment, il se contente de continuer à me regarder, puis il hausse les épaules.
 - Parce que j'aime bien ton visage. dit-il, et un coin de sa bouche se redresse pour esquisser un sourire."

      Par la suite nous retrouvons Evie, huit ans après le départ de Leo. Elle s’est construit une petite vie tranquille. Elle est indépendante grâce à deux boulots qui lui permettent de joindre les deux bouts. Elle se contente de ce qu’elle a et avance malgré les questions sur le silence du Leo de son enfance. Qu’est-il arrivé à Léo et pourquoi il n'a pas tenu sa promesse ? Sans le savoir, elle trouvera bientôt ses réponses auprès de Jake, ce bel inconnu qui semble la suivre. Il paraît avoir quelques secrets, il est plutôt vague sur son passé et entretient le mystère autour de lui. Une fois le choc de la révélation de Jake, ils commencent à passer du temps ensemble.

     J’ai trouvé cette histoire très touchante. Evie est une jeune femme qu’on aimerait avoir comme amie. Malgré tous les coups durs qu’elle a subis, elle a su rester résolument positive et pétillante. C’est rafraichissant de la voir évoluer. Même si elle essaye de se protéger en ne fréquentant personne intimement, Jake va très vite faire resurgir des sentiments qu’elle ne pensait plus éprouver pour qui que ce soit.  

     Pour notre protagoniste masculin, on sent qu’il cache quelque chose. Et on a envie d’en savoir plus. Il m’a un peu fait penser à un certain Christian par son côté assez autoritaire, ne lésinant pas à la dépense pour combler sa belle. Son passé et son vécu vont se révéler beaucoup plus complexe qu’on ne l’imagine au premier abord.

     Mais, comme je le disais plus haut, c’est un premier roman, ainsi, on y retrouve des défauts que l’on ne décèle pas dans « Archer’s voice ». La principale imperfection est que tout se déroule trop vite. Par contre, la plume de Mia Sheridan est déjà fluide et addictive. Elle parvient aisément à nous faire ressentir une jolie palette de sentiments. Le tout en traitant des sujets particulièrement sensibles et durs sans tomber dans l’excès ou le mélodrame. J’ai beaucoup aimé les chapitres flashbacks qui permettent de mieux comprendre l’attachement et la profondeur des sentiments d’Evie à Léo. J’avoue que je me suis laissée avoir par le dénouement, je ne m’attendais pas à ça. Surtout que la fin arrive trop vite. Pourtant, je me suis rendue compte après coup des indices que l’auteur avait parsemé au fil de l’histoire. Définitivement, cette romance, tout comme les personnages, auraient vraiment mérité d’être plus approfondis.

     Un second tome, « Leo’s Chance » est sorti le 13 octobre dernier. Dans celui-ci, nous aurons droit au point de vue de Léo. Je le lirai en espérant y trouver ce qui m’a manqué dans « Leo ».

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire